Incontournable dans le monde de l’art relatif aux pièces anciennes

Une expertise est faite au préalable par Aristophil pour garantir l'authenticité et l'importance d'une pièce. La culture de l'excellence et l'immense réseau de professionnels reconnus à l'échelle mondiale sont les bases de la fiabilité de l'expertise de la société. Poussée par l'expérience de ses équipes de spécialistes provenant de tous les horizons, la pertinence de l’expertise d’Aristophil peut couvrir un champ étendu du domaine culturel, que ce soit en histoire, en littérature, en sciences, en art... La valeur et l'authenticité d'un autographe, d'une lettre ou d'un manuscrit sont déterminées par l'expertise fournie par Aristophil qui se base sur des indépendants. Cette expertise se fonde principalement sur le contenu de la pièce par rapport à son milieu et à l’histoire.

Communiquer sa passion aux inconditionnels et aux non-initiés


La création de la maison Aristophil constitue une étape marquante sur le plan de l'engagement en faveur de l'héritage culturel. Depuis son apparition, la société accorde en effet une importance essentielle pour promouvoir, préserver et pérenniser le patrimoine culturel. Dans le but de valoriser le monde de la culture à différents niveaux, Aristophil a évolué petit à petit en un important groupe implanté au niveau mondial. Ce groupe englobe l'entreprise spécialiste des manuscrits et des œuvres introuvables, le MLM (Musée des Lettres et Manuscrits), L’Institut des Lettres et Manuscrits et le magazine Plume. Le groupe Aristophil œuvre ensemble pour la valorisation des manuscrits, des incunables, de la tradition écrite et de la culture en général. Le MLM (Musée des Lettres et Manuscrits), l’Institut des Lettres et Manuscrits, les Journées européennes des lettres et manuscrits et le magazine trimestriel Plume se présentent ainsi comme complémentaires.

Aristophil




Une réelle passion pour la culture et surtout pour l’Homme


Depuis la création de sa société, Gérard Lhéritier est rejoint par des milliers de passionnés d’art et de culture en général. L'importante collection formée par le « chasseur de manuscrit » s’est vue grandie lentement jusqu’à être le fond d’Aristophil, controlé par les investisseurs. De Sotheby’s jusqu'à Christie’s, en passant par certains marchés d'objets d'art moins connus, sans oublier les collections personnelles des collectionneurs avisés, Aristophil ne cesse de rechercher des pièces exceptionnelles et des opportunités très avantageuses au profit de ses clients. La société Aristophil peut garantir l’authenticité des pièces de sa collection et fournit une évaluation fiable à l’avantage de ses clients. En plus de sa passion pour la culture, elle accorde aussi une réelle importance à la quête de l'excellence.

La valorisation et la transmission du patrimoine écrit


Outre le bonheur intellectuel ressenti en participant à la mise en valeur et à la promotion de l’héritage documentaire, les écrits des coffres d’Aristophil donnent également l'opportunité de jouir des prérogatives fiscales tangibles accordées aux objets artistiques. En optant pour des affaires au sein du monde de la culture, les particuliers peuvent également jouir des privilèges fiscaux spécifiques à ce secteur. En effet, dans l’assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), les genres d’objets proposés par Aristophil ne sont pas pris en considération. Comme les biens artistiques, les pièces proposées par Aristophil jouissent d’un abattement de 5 % par an sur le gain après deux ans de détention. À compter de 22 ans de possession, l’exonération s'avère totale sur ce genre de biens (l’abattement arrive jusqu’à 100%).

L'occasion de contempler les « coulisses de l’histoire » grâce à Aristophil


Vu que ces documents incarnent des épisodes marquants de l’aventure humaine, des pièces exceptionnelles telles que le Manifeste du surréalisme ou les écrits retraçant les balbutiements de la théorie de la relativité s'avèrent de grande valeur. Avec des traces de moments importants de l’Histoire en guise de joyaux, les archives d'Aristophil se présentent comme un vrai trésor. La société Aristophil comptabilise au cours de l'année 2013 plus de 18 000 passionnés détenant en indivision la plupart des objets présents dans sa collection. D'autre part, les 135 000 œuvres composant le trésor d'Aristophil sont couvertes auprès de la Lloyd's à 600 millions d’euros. Le manuscrit Einstein-Besso fait partie des joyaux préservés et mis en valeur au cœur de l'imposante vitrine d’Aristophil. Outre la place de cet écrit dans son milieu, cette œuvre représente un important témoignage de l'élaboration de la mécanique contemporaine sur http://www.aristophil.com/.